Le blog de Pierre Auguste
Editos

Le blog de Pierre Auguste

Politique du logement 3-L'évolution des techniques

 

 

Tous les archéologues vous le diront. L'être humain se loge dans le dur depuis la plus haute antiquité. Las de mal dormir dans l'insécurité des branchages, et dans un premier temps, il n'a pas trouvé plus dur que grottes et cavernes.

Très tôt le problème du logement a été fait d'aménagement et de décoration.

En notre pays d'artistes, les grottes de Lascaux et de Chauvet en témoignent.

Ce sont là des idées féminines qui montrent que l'homme en est l'exécutant. De toute éternité il est en tutelle et doit se décarcasser pour satisfaire la maîtresse de caverne.

Lire la suite...

 

Politique du logement 2 L'impossible expression des besoins

 

 

Faut-il s'étonner que les besoins en logement ne soient pas tous satisfaits ?

Il ne peut en être autrement. Dans ce secteur de l'économie et de la vie courante, les décideurs sont innombrables, les intervenants divers, les responsabilités dispersées, les objectifs indéfinissables, les intentions changeantes.

Pour compléter ce tableau par quelques touches de noir sur noir, il faut constater que le logement est éclaté entre divers statuts. Les initiatives privées, commerciales ou individuelles, y sont prépondérantes mais désordonnées. Les initiatives publiques, multiples et conjoncturelles tentent, par un autoritarisme aveugle, de compenser les lacunes de la liberté d'entreprendre. Elles se manifestent par une politique versatile de production et de gestion des logement sociaux.

Lire la suite...

 

Politique du logement. 1- Constater la médiocrité

 

 

La société attend une politique du logement faite pour l'homme.

Selon la formule d'Alain (1868-1951), il faut ne « plus penser que l'obscur genre humain ne fait que garder, porter et nourrir une brillante élite. »

Et vous, Pharaons , si l'envie vous prend de construire des pyramides, que ce soit pour loger des vivants. Pour vous dirigeants, le logement est un secteur d'activité comme un autre, une source de recettes fiscales que vous seriez seuls capables de redistribuer pour les bien employer. Mais pour le citoyen, le logement est une nécessité vitale et l'un de ses objectifs premiers. La charité ne s'ordonne pas de la même manière selon que l'on est puissant ou misérable.

Lire la suite...

 

L'énergie en ses transitions spontanées Présentée aux Frileux

 

 

Nous sommes au cœur de l'été. Il fait chaud. Les discours sur l'énergie, réitérés par les jeunes gens qui nous gouvernent appellent une mise en garde en garde contre le ridicule.

L'une des métamorphoses du ridicule est de se fier à des informations partielles, évolutives, non scientifiquement avérées.

L'énergie est une entité physique multiforme qui ne cesse de transiter entre ses différents états, sans l'aide de personne.

Lire la suite...

 

Soyons sérieux

 

 

Voltaire avait pris ses distances avec le pouvoir. Et pris le parti de rire de tout.

Mais ces temps sont révolus.

Il devient toujours plus difficile de rire sans que quelque grincheux s'en offusque. Quoi que fassent les citoyens, le pouvoir tente de les rattraper pour exiger de se faire aimer. Les malheurs sont aujourd'hui si graves et si nombreux qu'il faut prendre le parti de parler sérieusement des choses sérieuses.

Commençons par un sourire. Anecdotique.

Lire la suite...

 

Idées en l'air. Paroles dans le vent.

 

 

La grande bataille des idées sur les migrations fait aujourd'hui grand bruit . Elle prend une autre ampleur, une autre acuité et un autre ton  selon les observateurs et selon les observatoires. Dis-moi d'où tu parles, je te dirai ce que tu vas dire.

Comme toujours notre pays est tiraillé par la diversité des opinions. C'est certes une grande richesse mais c'est aussi une perte de temps. Nos débats affectent nos performances, nous inspirent le regret de ne pouvoir tout faire en même temps, embrouillent les discours.

Lire la suite...

 

Le devoir d'expression

 

 

Chacun a ses habitudes. Notamment pour s'exprimer. Le facteur sonne toujours deux fois. Le conducteur promet que le train sifflera trois fois. La femme de ma vie éternue toujours cinq fois. Mon Président de la République veut tout faire à la fois. Il fait les choses quand il peut. Et cent fois sur le métier il doit remettre son ouvrage.

Dans la diversité humaine, il se trouve toujours des gens pour vouloir que l'humanité devienne une ruche où chacun saurait ce qu'il doit faire et s'en tiendrait à son rôle.

Lire la suite...

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 de 108